`

Comment ne pas avoir froid à cheval en hiver ?

À cheval, le froid engourdit. Il congèle doigts, orteils, oreilles et parfois même le nez. Il fait se recroqueviller sur soi-même, voûter le dos, contracter tout le corps et le rend inapte à toute action. Comment ne pas avoir froid à cheval cet hiver ? En s'habillant stratégiquement !

D'où vient la sensation de froid ?

Au-delà d'une température trop basse et de vêtements inadaptés à la situation, le froid, quel que soit l'activité pratiquée, vient souvent de deux choses :

  • l'humidité 
  • le vent

Le froid lié à l'humidité

L'humidité peut venir de la transpiration. L'été, elle sèche. L'hiver, elle imprègne les vêtements, qui eux même s'imprègne du froid ambiant. On tond les chevaux pour qu'il n'attrape pas froid en transpirant. Paradoxalement on néglige souvent ce paramètre pour soi-même en tant que cavalier.

L'humidité peut aussi venir de l'extérieur : la pluie, la neige, cet espèce de brouillard de d'humidité. L'humidité vient alors imprégner les vêtements par l'extérieur pour de la même façon, ne jamais sécher.

Et si vous combinez transpiration + humidité. Vous êtes bon pour la congélation.

Premier principe de protection contre le froid à cheval : éviter de subir l'humidité.

Le  froid lié au vent 

Cette sensation du froid qui transperce les vêtements... C'est souvent au niveau du sternum qu'elle est le plus pénible. Et le fait est qu'à moins que les carrières sont rarement à l'abri du vent. Si le sol n'est pas gelé et que vous feriez tout pour éviter le manège : il va falloir vous protéger.

Deuxième principe de protection contre le froid : l'effet coupe-vent.

Contre le froid à cheval : la règle des 3 couches 

Pour lutter contre le froid, une solution : la règles des 3 couches. Elle consiste à superposer habilement 3 couches de vêtements qui vont se compléter pour vous maintenir au chaud et à l'abri de l'humidité. 

Pour l'avoir vécu : le problème des grosses vestes d'hiver, c'est qu'elles font transpirer et évacuent mal l'humidité. Superposer 3 couches, comme on le fait dans d'autres sports, est souvent plus adapté, à moins que vous n'ayez prévu qu'une ballade au pas.

1- Une couche respirante pour évacuer l'humidité liée à la transpiration

Prévoyez en premier lieu un tee-shirt technique à manches longues, à col roulé si vous voulez, près du corps mais pas trop serré. Évitez le coton, qui restera mouillé.

2- Une couche isolante pour conserver la chaleur corporelle 

Pour jouer le rôle d'isolant (comme pour un toit de maison), rien de tel qu'une doudoune. Une doudoune sans-manches pour assurera une bonne liberté de mouvement, et vous maintiendra le buste et les reins au chaud. Autre avantage du modèle sans-manche : il facilitera l'évacuation de la transpiration.

3- Une couche coupe-vent et pluie

Cette dernière couche protectrice vise autant à préserver la chaleur accumulée grâce aux deux premières qu'à vous protéger des éléments extérieurs. L'idéal : une veste coupe-vent et imperméable assez fine, équipée de soufflets de respiration au niveau des aisselles et du dos.

Protéger pieds et mains du froid

Les extrémités sont toujours plus sensibles. Doigts et pieds gelés peuvent vous cacher une séance. Et même provoquer des engelures qui seront pénibles à soigner. Portez des gants isolants, de bonnes chaussettes techniques d'équitation, et des chaussures pas trop serrées pour que la chaussette puisse jouer son rôle d'isolant.

    En descendant de cheval

    Tout comme vous recouvrez votre cheval : couvrez-vous vous aussi. Si nous ne conseillons pas forcément la grosse veste technique à cheval, vous serez bien heureux de la retrouver une fois la séance terminée, quand le corps se refroidit. Une couche supplémentaire s'impose souvent pour que la sensation de chaleur reste agréable. 

    • Si vous avez transpiré : enlevez si vous le pouvez la couche mouillée. 
    • Top du confort après le casque : le bonnet doublé en polaire.
    • Pour le pieds : des après-ski. En gardant bien sûr vos chaussettes Fixity.