`

La crinière chez le cheval et pour le cavalier

La crinière chez le cheval

Longue, courte, emmêlée, bien peignée. Tombant à gauche, à droite ou des deux côtés... La crinière chez le cheval joue un rôle clé pour lui comme pour nous. Un rôle fonctionnel mais tout autant symbolique. 

Le rôle protecteur des crins

La crinière protège du vent, de la pluie, de la neige, du froid mais aussi des asssauts des insectes en été : mouches, moustiques, taons.

La couper avant de mettre un cheval au pré n'est pas recommandé : elle protège d'autant mieux qu'elle est couvrante pour l'encolure.

La crinière comme moyen de communication

La crinière répercute les mouvements d'encolure. Elle se fait élément de langage entre les membres d'un troupeau et même à l'écurie.

La crinière comme signe distinctif

La crinière est unique, propre à chaque équidés. Chacun a son implantation propre et surtout ses épis. On les retrouve ainsi sur le livret signalétique. Bien pratique pour ceux qui n'ont ni balzanes ni blanc sur la tête ou le nez...

La crinière comme critère de beauté

Les enfants aiment souvent les chevaux à la crinière longue. Crinière longue et soin des crins sont souvent intégrés aux jeux vidéos équestres.

La crinière pour le cavalier

Pour le cavalier, la crinière n'est pas seulement esthétique : elle est utile, symbolique, moyen de communication et trace d'attachement. 

La première accroche

C'est là que dès l'enfance, nos doigts viennent s'accrocher. Pour trouver un peu de stabilité, par peur de tomber. Pour se rassurer déjà. Elle est ce lien solide qui nous relie au cheval et nous empêchera - c'est sûr - de tomber.

La crinière matière à coiffer

Elle est ensuite matière à démêler, coiffer, natter, "pionter." Au coeur du pansage, son démêlage et son arrangement font partie de nos rituels de cavaliers.

Avez-vous remarqué comme les chevaux aiment qu'on la brosse "à l'envers"? La sensation doit s'apparenter à celle que nous ressentons quand nous brossons à l'envers nos cheveux longs : une détente intense, si vous utilisez la bonne brosse. D'ailleurs, vous verrez : si le geste est bien fait, dans 99 % des cas, le cheval ferme les yeux...

La crinière peut se couper au peigne ou aux ciseaux. Se pionter pour les grandes occasions ou les présentations. Certains aiment se sentir coiffés. D'autres mettront un point d'honneur à tout défaire en deux heures au box.

La crinière lien de sécurité

Tout comme petit on aimait s'y accrocher, deux doigts dans la crinière permettront de rester stable lors des premiers sauts d'un jeune cheval si besoin. La crinière nous accompagne, et nous aide à accompagner avec légèreté.

La crinière souvenir à conserver

Elle est aussi bien souvent le souvenir qu'on chérira. Prendre une mèche en souvenir après avoir dit au-revoir. Et la conserver, dans son coeur et bien cachée, pour qu'elle garde toute notre vie sa magie.